Articles

EN PAUSE, ARTICLES HORS LIGNES, c'est normal ...

Sauf un !

L’illusion du hasard

N'être rien qu'une femme aux yeux pleins de douceur, c'est la valse des regards qui me rappelle des airs d'autrefois.
Dans des ourlets que je défais, je me souviens!
Ce sentiment qui n'enlève qu'au temps le battement des aiguilles qui te rappelle discrètement que le temps se fige, parfois.  Dans l'alchimie des êtres qui se rencontrent, voyageurs de l'âme, comme deux marguerites candides à qui restent quelques pétales. Comme une crainte de tournoyer dans un tango, l'incertitude qui mène au verre de vin, au verre de rien et ce rouge à lèvre sur le cœur qui sublime ces ourlets que je défais,  je me souviens :  Que la valse des jours étranges n'ont de sens que le charme que l'on mène du bout des doigts comme un spectacle qu'on imagine et les mots qu'on y pose, sur le plancher des attentes au bord de scène.